Fin de l'ouvrage de Guillaume de Tyr

XXIII

 

Fin de l’ouvrage de Guillaume de Tyr

 

La haine entre le Roi et le sire de Joppé augmentait de jour en jour, au point que le roi parut chercher des motifs pour séparer sa sœur de son mari. Le comte, instruit de ces démarches, retourna à Ascalon et avertit sa femme, qui était à Jérusalem, de quitter cette ville avant le retour du roi car il craignait que celui-ci lui interdise de retourner auprès de son mari. Le roi convoqua le comte qui fit répondre qu’il était malade. Le roi décida de se rendre en personne auprès de lui pour le sommer de se présenter en justice. Il trouva les portes d’Ascalon fermées et ordonna en vain qu’on les lui ouvre. Il se rendit alors à Accon où il convoqua une assemblée générale. Le patriarche, assisté des maîtres du Temple et de l’Hôpital, voulut intercéder pour le comte. Leur demande ayant été repoussée, ils quittèrent la ville. Le comte de Joppé, apprenant que le Roi ne voulait pas se réconcilier avec lui, se rendit au château de Daroun. Il attaqua des Arabes qui campaient non loin de là avec l’accord du roi. Le comte leur enleva tout et retourna à Ascalon. Dès qu’il le sut, le Roi convoqua de nouveau les princes et confia l’administration générale du royaume au comte de Tripoli, à la satisfaction de tous.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×