La sortie d'Egypte

LA SORTIE D’EGYPTE

 

Moïse

 

Après la mort de Joseph, les Israélites se multiplièrent en Egypte. Un nouveau pharaon leur imposa des corvées de plus en plus dures. Il ordonna aussi que les garçons nouveaux-nés fussent jetés au fleuve. Dans la tribu de Lévi, une mère essaya de sauver son fils en le mettant dans une corbeille sur le Nil. La sœur de l‘enfant observa ce qui se passait. La fille de Pharaon le trouva, reconnut un petit hébreu et le garda. Sa sœur lui proposa une nourrice et c’est la vraie mère de l’enfant qui le nourrit. Ensuite, la fille de Pharaon l’éleva au palais et lui donna le nom de Moïse. Adulte, Moïse tua un Egyptien qui frappait un Hébreu. Il dut s’enfuir au pays de Madian où il fut accueilli dans la famille du prêtre Jéthro. Il épousa Cippora, une de ses filles, et en eut un fils, Gershom.

 

La mission de Moïse

 

Moïse gardait les moutons de Jéthro près du mont Horeb quand Yahvé se manifesta à lui sous la forme d’un buisson ardent pour l’envoyer auprès du pharaon afin de faire sortir les Hébreux d’Egypte. Pour convaincre Moïse, Yahvé transforma son bâton en serpent. Ensuite il frappa de lèpre une de ses mains puis la guérit. Moïse essaya de résister mais Yahvé se montra inflexible et lui dit de se faire aider par son frère Aaron. Moïse retourna donc en Egypte avec sa femme et son fils. Il retrouva son frère et lui rapporta les instructions de Yahvé. Il les répéta aux Anciens et reproduisit les prodiges du buisson ardent pour les convaincre. Moïse et Aaron demandèrent à Pharaon de laisser partir les Hébreux sous prétexte d’aller sacrifier à leur dieu dans le désert. Pharaon refusa. Il durcit même la corvée et les Hébreux protestèrent contre Moïse. Yahvé lui ordonna de retourner voir Pharaon. Devant celui-ci, le bâton d’Aaron fut changé en serpent. Les magiciens égyptiens réussirent le même tour mais le serpent d’Aaron engloutit les leurs. Mais Pharaon refusait toujours.

 

Les plaies d’Egypte

 

Alors Yahvé envoya à l’Egypte des calamités. Pharaon accepta plusieurs fois de laisser partir les Hébreux puis se ravisa. Il ne voulait pas que tous les Hébreux partent avec leur bétail, comprenant qu’ils ne reviendraient pas. Ce furent les plaies d’Egypte. Moïse changea l’eau du Nil en sang. Les magiciens égyptiens en firent autant. Il provoqua une invasion de grenouilles. Les Egyptiens aussi. Il causa une prolifération de moustiques. Là, les magiciens égyptiens ne surent que faire et reconnurent la main de Yahvé. Moïse déclencha une invasion de taons qui n’épargna que les Hébreux. Il fit crever le bétail des Egyptiens. Celui des Hébreux était épargné. Puis les Egyptiens furent couverts d’ulcères. Une violente tempête de grêle ravagea le pays. Après cela ce furent des sauterelles. Yahvé imposa trois jours d’obscurité totale au pays. Pharaon négocia mais il ne voulait pas que les Hébreux partent tous. Moïse menaça enfin Pharaon de faire périr tous les premiers-nés égyptiens.

 

La Pâque et le départ

 

Yahvé ordonna aux Hébreux d’égorger un mouton ou une chèvre par famille le soir du quatorzième jour du mois et de mettre de son sang sur la porte de la maison. La nuit, on mangerait la viande rôtie avec des azymes et des herbes amères. Il faudrait manger sandales aux pieds et bâton à la main, et rapidement. Cette nuit-là, Yahvé parcourrait le pays en frappant les premiers-nés égyptiens. Cette Pâque devrait devenir une grande fête célébrée chaque année. Yahvé ajouta qu’il fallait être circoncis pour célébrer la pâque et que tous les premiers-nés, humains ou animaux, devaient être consacrés à Yahvé. Les ânes et les hommes seraient rachetés par une tête de petit bétail. La nuit prévue, Yahvé frappa tous les premiers-nés d’Egypte, même le fils de Pharaon. Alors celui-ci expulsa les Hébreux. Moïse leur avait dit d’emprunter des objets d’or et d’argent aux Egyptiens qui furent ainsi dépouillés. Ils étaient 600.000 hommes avec leurs familles et leurs troupeaux. Les Hébreux avaient séjourné 430 années en Egypte. Moïse emporta les ossements de Joseph. Au lieu de la route directe vers le pays des Philistins, Yahvé fit prendre aux Hébreux la route de la Mer des Roseaux. Il les précédait sous forme d’une colonne de nuées ou de feu. Pharaon se ravisa encore une fois après le départ des Hébreux. Avec ses chars, il les poursuivit et les rejoignit devant la mer. Les Hébreux eurent peur et reprochèrent à Moïse de les avoir entraînés. La nuée se plaça alors entre les Hébreux et les Egyptiens. Moïse étendit la main et la mer s’ouvrit. Le peuple put ainsi traverser à pied sec. L’armée égyptienne les poursuivit mais Yahvé la retarda et la mer se referma sur elle alors qu‘elle était au milieu du passage et que les Hébreux étaient déjà parvenus de l‘autre côté. Les Egyptiens furent anéantis. Alors les Hébreux entonnèrent un chant de victoire.

 

Les Hébreux dans le désert

 

Les Hébreux se dirigèrent alors vers le désert. Ils marchèrent trois jours sans eau puis trouvèrent de l’eau saumâtre et commencèrent à murmurer. Mais Yahvé indiqua à Moïse une sorte de bois qui, jeté dans l’eau, la purifiait. A quelques jours de là, les Hébreux murmurèrent à nouveau. Alors Yahvé annonça qu’ils mangeraient de la viande le soir et du pain le matin. De fait, le soir même, des cailles couvrirent le camp. Et le matin apparut la manne sur le sol. On eût dit de la graine de coriandre, c‘était blanc et cela avait un goût de galette au miel. Elle se gâtait rapidement mais chaque matin il y en eut. Le sixième jour ils reçurent le double de nourriture. Le lendemain était jour de shabbat et qu’ils recevaient la nourriture pour deux jours. Il n’y eut pas de manne le septième jour. Les Hébreux mangèrent de la manne pendant quarante ans, jusqu’à leur arrivée aux confins du pays de Canaan. Devant de nouvelles récriminations, Moïse fit jaillir l’eau d’un rocher en le frappant de son bâton. Les Hébreux furent attaqués par les Amalécites. Moïse dit à Josué de résister pendant qu’il montait sur la colline avec Aaron et Hur. Tant que Moïse avait les bras levés, les Hébreux étaient les plus forts. Quand il les baissait, les Amalécites l’emportaient. Alors Moïse s’assit sur une pierre et ses compagnons lui tinrent les bras levés toute la journée. Les Hébreux écrasèrent les Amalécites. Jéthro entendit parler des merveilles accomplies par Moïse au nom de Yahvé. Il vint à sa rencontre avec sa fille Cippora, l’épouse que Moïse avait congédiée, et leurs deux fils, Gershom et Eliezer. Moïse lui raconta ce qui s‘était passé et Jéthro reconnut Yahvé comme le plus grand de tous les dieux et lui offrit un holocauste. Il dit aussi à Moïse qu’il ne pouvait pas continuer à s’occuper seul de tout le peuple et il lui conseilla de choisir des hommes de confiance pour en faire des chefs qui régleraient la plupart des litiges. Ainsi fit Moïse et Jéthro repartit.

 

Le décalogue

 

Le troisième mois, les Hébreux arrivèrent dans le Sinai. Yahvé appela Moïse sur la montagne et lui dit que si les Hébreux lui obéissaient, ils seraient la nation élue. Moïse transmit ces paroles au peuple qui jura de respecter l’alliance. Le surlendemain il y eut du tonnerre et des éclairs. Yahvé appela Moïse. C’est alors qu’il prononça ces paroles:

Tu n’auras pas d’autres dieux que moi.

Tu ne feras pas d’images pour les adorer.

Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé à tort.

Tu respecteras le shabbat.

Honore ton père et ta mère.

Tu ne tueras pas.

Tu ne commettras pas d’adultère.

Tu ne voleras pas.

Tu ne feras pas de faux témoignage.

Tu ne convoiteras pas les biens de ton voisin.

Yahvé prescrivit de nombreuses règles. Il annonça qu’il allait envoyer un ange pour guider les Hébreux vers le pays de Canaan. Il dit qu’il chasserait les Philistins et les autres peuples de la région pour la livrer aux Hébreux. Les limites du pays qu’il leur donnait étaient la mer des Roseaux, la mer des Philistins, le désert et le fleuve. Moïse rapporta les ordres de Yahvé au peuple qui les accepta avec enthousiasme. Il mit par écrit les instructions, construisit un autel au pied de la montagne et offrit un sacrifice. Le sang des animaux fut jeté sur le peuple en signe de l’alliance. Moïse, Aaron et soixante-dix anciens d’Israël montèrent sur la montagne et purent contempler Yahvé. La nuée divine recouvrit le mont Sinaï. Moïse y resta quarante jours. Yahvé demanda à Moïse de lever une contribution afin d’édifier un sanctuaire. Il lui dit de construire une arche en acacia couvert d’or. Il détailla longuement ce que devaient être les vêtements des prêtres, les offrandes, etc. Ensuite, Yahvé remit à Moïse les deux tables de la Loi.

 

Le veau d’or

 

Pendant la longue absence de Moïse, les Hébreux obligèrent Aaron à leur donner un autre dieu. Il leur fit remettre leurs bijoux en or, les fondit et en fit une statue de veau. Yahvé prévint Moïse de ce qui se passait et le renvoya au pied de la montagne. Il réussit à calmer la colère de Yahvé. En voyant les Hébreux se réjouir autour de leur veau d‘or, Moïse jeta les tables de la Loi qui se brisèrent. Il détruisit aussi l‘idole. Aaron tenta de se disculper. Moïse battit le rappel des partisans de Yahvé. Les fils de Lévi le rejoignirent tout de suite. Trois mille rebelles furent tués. Moïse remonta ensuite sur la montagne et implora pour les Hébreux la pitié de Yahvé. Celui-ci lui dit de repartir avec le peuple et accepta de les accompagner. De nouveau Moïse passa quarante jours sur la montagne et Yahvé renouvela l’alliance avec lui. De nouvelles tables de la Loi furent écrites. Il collecta les matériaux pour réaliser le sanctuaire et des artisans furent désignés. Tout fut réalisé selon les vœux de Yahvé qui demanda à Moïse de consacrer les lieux ainsi qu‘Aaron et ses fils. Yahvé prit possession de son sanctuaire. Chaque jour, quand la nuée s’élevait, les Hébreux se mettaient en marche.

 

Le recensement

 

Dans le Sinaï, au cours de la deuxième année après la sortie d’Egypte, Yahvé demanda à Moïse de recenser les Israélites. On trouva au total 603.550 hommes de plus de vingt ans. Les Lévites, consacrés au service du sanctuaire, furent recensés à part. Le total des Lévites recensés, mâles à partir de l’âge d’un mois, fut de 22.000. Comme tous les premiers-nés étaient consacrés à Yahvé, les Lévites les remplacèrent et les autres durent seulement payer pour ceux qui étaient en surnombre. Les Hébreux célébrèrent la Pâque selon les rites. Depuis que la tente avait été montée, une nuée l’avait recouverte qui prenait l’aspect d’un feu la nuit. Quand la nuée s’élevait, les Hébreux levaient le camp. Et ils campaient là où elle s’arrêtait. Yahvé dit à Moïse de fabriquer deux trompettes qui serviraient à rassembler le peuple ou à marquer le moment du départ.

 

Lamentations des Hébreux

 

Les Hébreux partirent vers le désert de Parân accompagnés par Hobab, fils de Jéthro. Après trois jours de marche, précédés par l’arche, le peuple se mit à se lamenter. Cela mit Yahvé en colère mais Moïse prit encore une fois sa défense. Il se lassait de la manne. Moïse lui-même se plaignait de la lourde charge qui lui incombait. Yahvé demanda alors que soixante-dix anciens vinssent à la tente de réunion. Ils partageraient la charge de Moïse. Yahvé promit également de la viande au peuple. Des cailles s’abattirent sur le camp. Mais, pendant que les Hébreux se gavaient de viande, Yahvé les frappa et il y eut des victimes. Aaron et Miryam eux-mêmes murmurèrent contre leur frère Moïse. Yahvé les convoqua et leur expliqua la prééminence de leur frère. Miryam fut frappée de lèpre et Aaron dut prier Moïse d’intercéder pour elle. Yahvé ordonna qu’elle reste sept jours hors du camp. Ensuite, les Hébreux repartirent.

 

Hésitation devant le pays de Canaan

 

Yahvé ordonna à Moïse d’envoyer des hommes reconnaître le pays de Canaan. Ils allèrent jusqu’à Hébron. Ils en rapportèrent un sarment, une grappe de raisin, des grenades et des figues. Ils revinrent quarante jours plus tard et dirent que le pays promis était beau mais que les peuples qui l’habitaient étaient très puissants. Il y avait les Amalécites dans le Négeb, les Hittites, les Amorites et les Jébuséens dans la montagne et les Cananéens au bord de la mer et du Jourdain. Caleb, l’envoyé de la tribu de Juda, et Josué, le chef de la tribu d’Ephraïm, poussait à la conquête. Mais les autres envoyés avaient peur et le peuple recommença à murmurer. Les Hébreux pensèrent même se donner un autre chef et retourner en Egypte. Le peuple voulut lapider Moïse, Aaron, Caleb et Josué. Yahvé intervint et menaça les Israélites de la peste. Moïse intercéda à nouveau. Yahvé pardonna mais décida qu’aucun de ceux qui avaient hésité ne verrait la terre promise. Il fit dire au peuple que seuls les enfants, ainsi que Caleb et Josué, verraient le pays de Canaan plus tard. Les adultes mourraient dans le désert auparavant. Les dix envoyés qui avaient excité le peuple moururent tout de suite. Et Yahvé ordonna que le peuple retournât dans le désert. Les Hébreux tentèrent de grimper sur la montagne et furent écrasés par les Amalécites et les Cananéens. Un homme qui ramassait du bois pendant le shabbat fut lapidé sur l’ordre de Yahvé.

 

Révolte de Coré contre Moïse

 

Coré, de la tribu de Lévi, ainsi que deux hommes de la tribu de Ruben se révoltèrent contre Moïse, entraînant avec eux 250 notables. Ils reprochaient à Moïse et Aaron de se placer au-dessus de la communauté. Yahvé, furieux, menaça de détruire le peuple. Moïse intercéda de nouveau. Yahvé lui ordonna alors de convoquer les révoltés devant la tente de réunion avec des encensoirs et de tenir le peuple éloigné. Alors il fit s’ouvrir la terre et les trois, leurs familles et leurs biens furent engloutis. Les 250 autres furent consumés par un feu et les encensoirs qu’ils portaient furent battus en plaques pour recouvrir l’autel. Le lendemain, le peuple murmurait encore. De nouveau Yahvé menaça. De nouveau Moïse intercéda. Aaron pratiqua immédiatement un rite d’expiation mais la colère de Yahvé était déjà à l’œuvre. Il y eut 14.700 victimes. Yahvé dit à Moïse de demander à chaque tribu un rameau qui serait placé dans la tente. Celui qui bourgeonnerait montrerait à tous qui Yahvé avait choisi. Le lendemain, c’était le rameau de la tribu de Lévi, portant le nom d’Aaron, qui avait bourgeonné. Yahvé confirma le rôle des Lévites à son service.

 

Punition de Moïse et d’Aaron

 

Les Hébreux quittèrent le désert et s’établirent à Cadés. C’est là que Miryam mourut. Il n’ y avait pas d’eau. Les Hébreux murmurèrent encore. Yahvé permit à Moïse et Aaron de faire jaillir de l’eau d’un rocher mais il leur dit que ce ne serait pas eux qui feraient entrer les Hébreux en Canaan puisqu’ils avaient manqué de confiance en lui. Moïse envoya des messagers au roi d’Edom. Il demandait le droit de passage. Le roi refusa et marcha contre les Hébreux. Ceux-ci s’éloignèrent. Ils arrivèrent à Hor. Là, Yahvé transmit la fonction d’Aaron à son fils Eléazar, et Aaron mourut. Les Hébreux quittèrent Hor vers la mer de Suph pour contourner Edom. En chemin le peuple murmura de nouveau. Yahvé envoya alors contre eux des serpents qui firent plusieurs victimes. Moïse pria alors Yahvé qui lui dit de se faire un étendard d’un serpent d’airain dont la vue guérirait ceux qui avaient été mordus. Les Hébreux progressèrent vers Moab. Ils envoyèrent des messagers au roi des Amorites pour demander le passage. Il refusa, attaqua les Hébreux et fut vaincu. Les Hébreux s’emparèrent de son pays. Ensuite ils battirent le roi de Bashan et se dirigèrent vers Jéricho.

 

Balaam

 

Balaq, roi de Moab, prit peur. Il fit demander à Balaam, qui vivait au bord de l’Euphrate, de maudire les Hébreux. Mais Yahvé dit à Balaam que les Hébreux étaient bénis et donc il refusa d’aider Balaq. Celui-ci lui renvoya des messagers et, cette fois, Yahvé dit à Balaam de les accompagner. Balaam cheminait sur son ânesse. Celle-ci vit l’ange de Yahvé sur la route et voulut passer à travers champs, mais Balaam la battit. Deux autres fois l’ânesse vit l’ange, quitta le chemin et fut maltraitée. Finalement Balaam lui-même vit l’ange qui lui ordonna de ne dire que ce que Yahvé lui soufflerait. Balaq alla à la rencontre de Balaam qui lui fit faire des sacrifices. Mais, deux fois de suite, Yahvé inspira à Balaam des bénédictions envers les Hébreux. Balaq, qui voulait une malédiction, lui dit d’au moins ne pas bénir les Hébreux. Mais Balaam ne prononçait que les paroles de Yahvé et les bénit une troisième fois. Balaq le chassa et Balaam annonça la conquête de Moab et d’Edom par les Hébreux. A Shittim, les Hébreux se livrèrent à la débauche avec les femmes du pays et sacrifièrent même à Baal. Yahvé ordonna la mort des fautifs. Alors qu’ils se lamentaient, Zimri, de la tribu de Siméon, passa avec une madianite. Le fils d’Eléazar les tua, le fléau s’arrêta mais il y avait eu 24.000 morts.

 

Nouveau recensement

 

Yahvé demanda à Moïse de recenser à nouveau les Hébreux. On trouva en tout 601.730 hommes de plus de vingt ans à qui Yahvé promit des terres. En même temps, 23.000 mâles de plus d’un mois étaient recensés chez les Lévites. Aucun n’était de ceux qui avaient été recensés la première fois puisque Yahvé avait dit à ces derniers que ce ne serait pas eux qui arriveraient au pays de Canaan, sauf Caleb et Josué. Les filles d’un homme de la tribu de Manassé mort sans avoir eu de fils réclamèrent l’héritage de leur père. Yahvé leur donna raison. Il fut décidé que l’héritage passerait à la fille, à défaut de fils, et sinon au plus proche parent du défunt. Yahvé annonça sa mort prochaine à Moïse puisqu’il ne devait pas avoir l’honneur d’entrer lui-même en terre promise. Moïse demanda alors un nouveau chef pour les Hébreux. Josué fut désigné.

 

Campagne contre les Madianites

 

Yahvé ordonna à Moïse d’attaquer les Madianites avant de mourir. Les Hébreux tuèrent les cinq rois madianites, tous les mâles et emmenèrent captives les femmes et leurs enfants. Ils brûlèrent les villes et rapportèrent le butin dans les steppes de Moab, près du Jourdain. Moïse reprocha aux chefs d’avoir épargné les femmes qui avaient été la cause du pervertissement des Israélites. Il fit tuer tous les enfants mâles ainsi que les femmes, ne gardant en vie que les jeunes filles qui furent données aux Hébreux. Yahvé dit aussi à Moïse de partager le butin. Moitié pour les combattants, moitié pour le reste du peuple et demanda sa part. Le butin s’élevait à 675.000 têtes de petit bétail, 72.000 têtes de gros bétail, 61.000 ânes et 32.000 filles.

 

Ruben, Gad et Manassé s’installent

 

Les tribus de Ruben et de Gad avaient de grands troupeaux. Leurs chefs demandèrent à Moïse de leur attribuer les pays de Yazer et de Galaad, à l‘est du Jourdain, propices à l’élevage. Moïse leur reprocha de ne pas vouloir continuer jusqu’au pays que Yahvé leur donnait. Il leur rappela que Yahvé avait puni les Hébreux de quarante ans supplémentaires dans le désert parce que les premiers envoyés qui avaient vu le pays de Canaan avaient découragé les autres de continuer. Et la première génération partie d’Egypte n’avait pas pu entrer dans la terre promise. Alors les chefs de Ruben et de Gad expliquèrent qu’ils voulaient construire des parcs à moutons et des places fortes dans ce pays mais qu’eux-mêmes participeraient à la conquête du pays promis par Yahvé. Moïse accepta cette solution. Il donna aux tribus de Ruben, Gad et Manassé les royaumes des Amorites et du Bashan. Manassé alla conquérir Galaad.

 

Instructions pour le partage du pays de Canaan

 

Yahvé ordonna aux Hébreux de traverser le Jourdain, de chasser les habitants du pays, de détruire leurs idoles, et de se partager au sort les terres conquises. Le partage devait être effectué par Eléazar le prêtre et Josué, plus un représentant de chaque tribu. Yahvé ordonna d’attribuer aux Lévites quarante-huit villes avec leurs pâturages réparties sur le territoire des autres tribus. Parmi ces villes, il devait y avoir six asiles, trois de chaque côté du Jourdain, qui serviraient de refuge pour ceux qui auraient tué involontairement et qui devaient être jugés, échappant ainsi aux vengeurs. Autrement, un meurtrier devait être tué. Il fut prévu qu’une femme possédant des terres en héritage devrait épouser un homme de sa tribu pour que le territoire de chaque tribu ne soit pas modifié.

 

Mort de Moïse

 

La quarantième année, après avoir battu les rois des Amorites et du Bashan en pays de Moab, Moïse s’adressa au peuple. Il rappela tous les événements survenus depuis le départ du mont Horeb. Il rappela qu’il avait 120 ans et que Yahvé lui avait annoncé qu’il ne conduirait pas lui-même le peuple au-delà du Jourdain. Il transmit alors son autorité à Josué et fit placer dans l’arche la loi qu’il avait rédigée. Yahvé dit à Moïse de monter sur le mont Nebo, face à Jéricho, et de contempler le pays de Canaan. Moïse adressa des bénédictions aux tribus d’Israël puis il monta sur la montagne. Yahvé lui montra le pays qu’il avait promis à Abraham. Et Moïse mourut, au pays de Moab. Nul ne sait où est son tombeau.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site